Le tour du monde à contre-courant

maud-fontenoy-contre-courant

Partant et revenant à l’île de la Réunion, je suis parvenue au cours de 150 jours de périple à faire le Tour du Monde à contre-courant en 2007 à la barre du l’Oréal Paris désormais baptisé le Tahia . J’ai ainsi traversé les 3 océans dans les « 40ème Rugissants » et les « 50ème Hurlants ».

Je suis pour cela passée par le Cap de Bonne-Espérance, le cap Horn puis le Cap Leewin. L’aventure fut là encore forte en émotions, parfois périlleuse. A une dizaine de jours de l’arrivée prévue au port de la Pointe des Galets, je démâte en pleine tempête au large des côtes australiennes. Heureusement, je parviens à réparer mon mât et continue mon périple en mer.

Loin de vouloir réaliser un record, l’objectif de ce tour du monde à contre courant était de montrer aux enfants qui suivaient mon aventure que tout rêve peut devenir réalité, et que leur pouvoir personnel est sans limites. Tout au long du voyage, mes petites élèves m’ont suivie et encouragée à travers leurs messages, me donnant la force de ne jamais abandonner.

C’est finalement le 14 mars 2007, soit après 151 jours en mer, que je parviens à rejoindre mon point de départ à la Réunion.

Vous pourrez retrouver ci-dessous la vidéo d’une partie de cette aventure ou découvrir le film « À contre courants » :

Maud Fontenoy